Quel avenir pour le fonds euros de votre assurance vie?

Mis à jour : 14 déc. 2019

Le fonds euro que l'on trouve dans les contrats d'assurance-vie est le placement préféré des français. Les raisons de cet engouement: le capital est garanti par la compagnie d'assurance, l'épargne reste disponible à tout moment et un rendement est distribué chaque année.

Mais aujourd'hui les performances sont au plus bas, les taux intérêts négatifs menacent les fonds euros et les compagnies d'assurance restreignent leur accès.


La baisse des rendements s'accélère

Le rendement moyen des fonds euros est estimé à 1,5% pour l'année 2019.

Le faible niveau de rentabilité est dû à la composition même du fonds euros.

En effet, il est composé à 80% d'obligations, à la fois des obligations d'Etats et des obligations d'entreprises. La compagnie d'assurance doit garantir le capital des investisseurs, elle ne peut pas prendre de risque avec cette épargne. Donc elle investit 80% de l'encours sur des actifs non risqués, qui aujourd'hui ne rapportent plus rien, pire ont un rendement négatif.



Les taux d'intérêt négatifs menacent le fonds euros! Depuis le mois de juin, l'OAT 10 ans est passé sous la barre du 0. Pour bien comprendre, l'OAT 10 ans c'est le taux auquel l'Etat français emprunte sur une période de 10 ans. Donc si vous prêtez de l'argent à l'Etat et que l'OAT (son taux d'intérêt) est négatif, vous ne serez pas rémunéré en contre-partie de votre prêt.

Une obligation d'Etat, c'est un prêt qui est accordé à l'Etat. On vient de voir qu'aujourd'hui les taux sont quasi nuls ou négatifs. Donc si le fonds euros est composé à 80% d'obligations, il ne peut pas créer de rendement.


Les conditions d'accès se durcissent

Les compagnies d'assurance posent des conditions de souscription pour limiter l'accès au fonds euros. Il faut noter que la réglementation européenne oblige les assureurs à garantir leur solvabilité. Ainsi, il doivent disposer suffisamment de fonds propres pour assurer leurs engagements. Autrement dit, ils doivent être en mesure de pouvoir rembourser chaque investisseur s'il venait à demander un remboursement tous en même temps.

C'est une contrainte financière très importante pour les compagnies d'assurance qui souhaitent orienter l'épargne des français vers les unités de comptes, qui elles ne sont pas garanties par la compagnie.

Pour cela elles posent des contraintes de souscription. Ainsi, pour certains contrats il n'est plus possible de placer 100% de son épargne sur un fonds euros. Une partie devra être placée sur des unités de comptes.


Quelles alternatives au fonds euros ?

Un placement sans risque et rentable, il y a 10 ans c'était possible. Aujourd'hui, la rentabilité n'est plus au rendez-vous. Les contraintes imposées par la compagnies d'assurance obligent les investisseurs à penser autrement pour leur argent. Il faut trouver des alternatives aux fonds euros. Il existe des placements qui permettent d'obtenir une meilleure rémunération que les fonds euros classiques.

Depuis quelques années, ont été créé des fonds euros "dynamique". Ils ne sont plus composés en majorité d'obligations mais une partie est utilisée pour aller sur les marchés actions. Ainsi, ils bénéficient de la performance des actions et de la garantie du capital.

Il existe également des unités de compte qui se composent principalement d'immobilier. Ainsi, vous bénéficiez de la rentabilité de ce marché tout en réduisant les risques.


Vous souhaitez avoir plus d'informations sur les placements alternatifs au fonds euros, contactez-nous: elise@elconseils.com